LE VILLE DE ZURICH


Maquette navigante au 1/47.5 ème

Bateau qui naviguait toujours en 1981 sur le lac de Zurïch lors de la parution du plan de ce bateau à aubes dans la revue MRB n° 219 du 1er avril 1981. Construit par la maison Escher, Wyss et Cie, la mise à l'eau a lieu le 8 mai 1909, l'inauguration le 12 juin, et la mise en exploitation durant l'été 1909. Sa longueur hors tout est de 59.10 m, sa largeur hors tout de 13.10 m. Avec ses 2 chaudières à 2 foyers, il développe une puissance de 466CV / 51 tours minute. Sa consommation était de 21 kg de charbon au km de 1909 à 1950, puis après modernisation, à partir de 1951, 18,2 kg de fuel au km. Sa vitesse maximum est de 27 km/h. Sa capacité : 1000 passagers


Construction de la maquette

Mise en chantier à compter de août 2002

Au départ, ce qui m'a semblé le plus difficile à réaliser sont les écussons qui ornent la proue du bateau ! 

Après différents test .. bois .. plastique .. métal .. J'ai opté pour tenter de reproduire le dessin avec du fil de cuivre aplati au marteau et avec de la patience, de l'étain et un fer à souder, voilà le résultat, cela fera peut-être l'affaire

   

Ensuite, il a tout de même été question de se mettre au boulot et l'article du n° 219 de la Revue MRB n'est pas très explicite, il faut se débrouiller avec le plan !

En définitive, cette idée de reproduction avec des fils de cuivre et de la soudure a été abandonnée en 2011, et remplacée par une impression sur transparent autocollant des écussons de proue du Ville de Zürich.

Cela a nécessité une recherche documentaire de la représentation de ces écussons au travers de photos les plus précises possibles sur le Web.

 

 

ETAPE 2 - LES COUPLES

Tracé sur calque à partir du plan ...... reproduction sur ctp de 10 mm ..... découpe et montage du chantier

   

   

ETAPE 3 - LA COQUE (Novembre 2002)

Avant de mettre en forme et de coller les baguettes, il faut mettre en forme les éléments de poupe et de proue, et si  l'étrave du bateau est droite et ne semble pas présenter de difficultés, l'arrière ne semble pas évident, et la documentation ne foisonne pas quant à sa forme exacte ...... Enfin, avec des photos d'autres bateaux similaires trouvées sur le Web, et un peu d'improvisation .... voilà le résultat de l'arrière :

   

 Le défi ... un creux à combler .... Un collage de ctp 10 découpé et poncé ..... Le résultat .... acceptable, is'n'it !

ETAPE 3 -SUITE- LA COQUE (DECEMBRE 2002)

L'avant ... comme l'arrière, collage de ctp 10, découpe et ponçage ... puis, sur le chantier, collage des baguettes avec ponçage régulier après chaque temps de séchage .... un mois de travail opiniâtre, mais pas tout le temps, rassurez-vous ! Il faut de la patience ......  Ensuite, conception d'un support, car il faut travailler dans l'autre sens afin de pouvoir coller des carrelets de 10 mm le long du plat-bord. Et ensuite découpe primitive du 1er pont et des "joues" qui vont à la fois être les extensions du 1er pont et les "enjoliveurs" des roues à aubes". Le mois de janvier 2003 va devoir être un mois de réflexion afin de procéder à la conception des roues à aubes, car il semble que celà ne se trouve plus sur le marché de l'accastillage pour maquettes .... Un petit résumé en images :

   

 L'avant ................... avant ........................................................................................  &  après   

   

     

      La construction de la coque

   

Penser et réaliser un support au bateau

   

L'ébauche du 1er pont ....  les superstructures devront être amovibles pour les accès aux machineries !

ETAPE 4 - LA REALISATION DES AUBES (janvier 2003)

Comme dans le commerce, il ne semble pas qu'il y ait possibilité de trouver des roues à aubes toutes faites, il a été nécessaire de les concevoir .... à chacun sa méthode, je vous livre la mienne en images :

     

     

 

Puis, à l'endroit où vont se positionner les roues à aubes, la coque a été renforcée par un collage de 2 plaques de ctp de 10/10 ème, et les supports des axes qui traversent la coque, ont été réalisés avec du tube alu (environ 1 cm de chaque côté.

   

ETAPE 5 - le 1ER pont qui surplombe l'eau (janvier 2003)

Les supports sont réalisés en cpt de 10 et collés à la Super Glue 3, mais il est indispensable de les rigidifier et de les rendre solidaires de la coque, ce qui a été fait en perçant en biais le support et la coque, puis en introduisant une petite barre en fer de 1mm, enduite de Super Glue 3 (attention de ne pas se coller les doigts !).

Penser également à percer les hublots, car une fois le premier pont extérieur collé ... l'opération sera difficile.

   

Il ne reste plus qu'à procéder au collage du pont extérieur :

   

ETAPE 6 - le DEBUT DES SUPERSTRUCTURES - NIVEAU 1 (FEVRIER - MARS - AVRIL 2003)

Il s'agit maintenant de réaliser les superstructures du bateau, mais il est indispensable que ces superstructures soient totalement amovibles afin qu'il soit toujours possible d'accéder aux éléments de navigation du bateau (les moteurs, le récepteur, les batteries, etc ....)

   

    

 

   

Ce niveau 1 est collé sur la découpe centrale, les fenêtres sont en "trompe l'oeil" et le tout doit être bien ajusté au pont extérieur qui surplombe l'eau. Le salon passagers avant est réalisé en arrondi en ctp de 10/10 èmes qu'il ne faut pas oublier de bien mouiller avant de lui donner sa courbure. Il va falloir ensuite (après peinture) lui poser son vitrage ....  Les motifs des côtés des structures qui protègent les aubes sont réalisés pour être collés ensuite et apparaître en relief.

 

Le gouvernail a été également installé, mais les roues à aubes devant être motorisées de façon indépendantes, sont utilité sera relative, et il est possible qu'il ne soit pas télécommandé.

 

Le salon passagers avant comporte un escalier ....... un petit oubli qu'il a été nécessaire de combler :

ETAPE 7 - en vrac ... quelques compléments d'aménagements de mai 2003 à septembre 2005 ....

Des obligations professionnelles .... quelques problèmes de santé .... peut-être un peu de lassitude dans la réalisation d'un ouvrage complexe .... voici, en vrac, l'évolution de la construction sur cette période .... fin 2005 devrait en principe voir le chantier véritablement redémarrer .... La coque a été vitrifiée, l'intérieur enduit avec du G4, et la peinture, sur les conseils d'un professionnel en peinture "BTP", est une peinture avec solvant eau, de même que le vernis .... ce qui a permis de conserver la blancheur d'origine, sans aucun jaunissement ....

    

   

   

 

   

   

   

     

   

 

ETAPE 8 - reprise effective du "chantier" au cours du 2ème trimestre 2011

Quelques modifications ont dû être apportées aux superstructures du bateau. Le socle du pont s'encastrait initialement dans la coque, mais il s'est avéré qu'il n'était pas possible, avec cette configuration, de poser un bastingage solide et cohérent.

Il a donc fallu procéder à l'élaboration d'un socle qui repose intégralement sur la totalité du haut de la coque, puis modifier les rambardes initialement prévues en plastique par des supports en fer. Les images qui suivent constatent la progression de mai-juin 2011 :

 

ETAPE 6 - REFONTE TOTALE DES PONTs & SUPERSTRUCTURES EN 2012 :

Les photos précédentes font état d'un bâtiment presque terminé, dans lequel il fallait mettre en place les moteurs, engrenages, variateur, récepteur, etc .... Mais c'était avant les essais de flottabilité en piscine, qui ont permis de constater que même avec un alourdissement de la quille le haut du bateau, construit en CTP, métal, alu, et divers matériaux, était trop lourd et déséquilibrait le bateau qui avait une tendance à une gite très prononcée .... trop prononcée ! ....

Il a donc été indispensable de revoir la nature des matériaux utilisables, et de tout recommencer avec du carton fort, du balsa, des allumettes, du CTP de 8/10èmes, etc .... afin d'alléger l'ensemble.

     

 

A SUIVRE ....................................

Retour à la page d'accueil